• Enceinte

     

     

    Je suis enceinte de prés verts…

    Je porte en moi des pâturages…

    Que mon humeur soit drôle ou sage,

    je suis enceinte de prés verts…

    Belle est l’image !

    Doux le langage…

    “Je porte en moi des pâturages…”

    Et tout à la fois, mais qu’y faire ?

    je suis enceinte de déserts.

    Et de mirages.

    Et de chimères

    De grands orages.

    De regrets à tort à travers.

    De rires à ne savoir qu’en faire.

    Et mes grossesses cohabitent.

    En tout mon être. Sans limite.

     

    Esther Granek, Je cours après mon ombre, 1981

    Poème classé dans Authenticité, Esther Granek, La femme, Nature.

    http://www.poetica.fr/poeme-2069/esther-granek-enceinte/


  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 22:58

    Beau ce poème 

    gros bisous ma douce amie 

    bonne nuit 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :