• l'horreur !!! une soirée d'apocalypse en île de France ...

    VENDREDI SOIR ... CONTENTS QUE CE SOIT LE WEEK END ... NOUS SOMMES PARTIS A AGEN CHERCHER NOTRE PETIT ANTHONY QUI VIENT PASSER LE WEEK A LA MAISON

    BEAUX MOMENTS EN PERSPECTIVES ...

    IL EST 20 HEURES PASSES ET NOUS DÉCIDONS DE RESTER SUR AGEN ET D ALLER DÉCOUVRIR UN RESTAURANT QUE NOUS NE CONNAISSONS PAS. TONY EST ENCHANTE ...

     

    QUEL PLAISIR DE LE VOIR MANGER SES MOULES FRITES ... IL SE REGALAIT ...

    APRES CE BON TEMPS TRES AGRÉABLE  PASSE DANS CE RESTAURANT IL FAUT PARTIR CAR IL Y A LA ROUTE A FAIRE ET IL EST DEJA 22H ...

    EN SORTANT DU RESTAURANT NOUS NOUS ARRÊTONS QUELQUES MINUTES DEVANT UN ECRAN DIFFUSANT LE MATCH FRANCE-ALLEMAGNE INSTALLE SUR UN TERRASSE D UN CAFE BAR

     

    ET NOUS AVONS PRIS LE CHEMIN DU RETOUR AYANT MIS LA RADIO DANS LA VOITURE AVEC UN FOND MUSICAL.. PAS D INFORMATIONS ...

    QUEL CHOC ! LORSQUE ARRIVE A LA MAISON MON MARI ALLUME LA TELE ET QUE NOUS DECOUVRIONS CETTE AFFREUSE HORRIBLE NOUVELLE !!!

     

    UNE BELLE SOIREE QUI SE TERMINE EN CAUCHEMAR ...

     

    Attentats du 13 novembre 2015 en Île-de-France

     

    Les attentats du 13 novembre 2015 en Île-de-France sont une série de fusillades qui se sont produites dans la soirée du vendredi 13 novembre 2015 à Paris dans les dixième et onzième arrondissements (restaurant Le Petit Cambodge, bar Le Carillon, place de la République, rue Bichat, le Bataclan, boulevard Beaumarchais, rue de Charonne, rue Faidherbe) ainsi que des explosions au Stade de France à Saint-Denis. L’événement le plus meurtrier a eu lieu dans la salle de spectacles du Bataclan, où des terroristes ont tiré sur la foule qui assistait à un concert et ont ensuite pris des otages. La Brigade de Recherche et d'Intervention a donné l'assaut et abattu les tireurs.

     

    On déplore plus de 120 morts et davantage de blessés6. D'après la Préfecture de police de Paris, il y a eu huit actions terroristes simultanées6. Parmi les huit terroristes neutralisés, sept se sont fait exploser.

     

    Des coups de feu visant des terrasses de restaurants et cafés ont fait plusieurs dizaines de morts à Paris. Simultanément, des explosions ont eu lieu aux abords du Stade de France, où se déroulait alors le match amical de football France-Allemagne. Elles ont tué trois personnes. Puis la prise d'otages du Bataclan a porté le bilan humain à plus de cent morts.

     

    Le samedi 14 novembre 2015, huit terroristes étaient neutralisés.

     

     

    Déroulement des attaques

     

    Bataclan

    Après avoir ouvert le feu dans le théâtre du Bataclan où jouait le groupe de rock Eagles of Death Metal, les assaillants ont effectué une prise d'otages. À 23 h 7, la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) est arrivée sur les lieux. Huit minutes plus tard, une grande fusillade a eu lieu. Lors du discours que le président Hollande prononce peu de temps après, il annonce que l'assaut sera donné pour neutraliser les assaillants. On déplore, malgré l'assaut de la BRI, la mort de 78 à 79 personnes et un grand nombre de blessés dans le bilan provisoire fait la nuit suivant l'attentat. Les quatre assaillants sont morts13. Selon le préfet de police, trois d'entre eux avaient actionné une ceinture explosive. Aucun policier n'a été tué, et un seul a été blessé.

     

    Selon BFM TV, la salle d'une capacité de 1 500 places était comble pour le concert et les terroristes auraient jeté plusieurs grenades, laissant augurer d'un probable carnage. Des spectateurs ont pu s'enfuir, d'autres se sont cachés dans les combles du Bataclan.

     

    Le Bataclan, situé au 50, boulevard Voltaire, se trouve à environ cinq cents mètres de l'ancien local du journal Charlie Hebdo. Celui-ci, où a eu lieu le 7 janvier 2015 un attentat qui a fait douze morts, était situé au 10, rue Nicolas-Appert.

     

    Angles de la rue Bichat et de la rue Alibert (10e arrondissement)

    Un homme a ouvert le feu sur le bar Le Carillon au n°18 de la rue Alibert, puis sur le restaurant Le Petit Cambodge au n°20, qui lui fait face à un autre angle de cette rue avec la rue Bichat. Au milieu de la nuit du drame, Le Monde fait état de douze à quatorze personnes décédées et dix blessés en urgence absolue. Selon un témoin, les balles auraient été tirées d'une ou deux voitures.

     

    Rue de Charonne (11e arrondissement)

    Deux tireurs ont fait feu contre le bar La Belle équipe, à un des angles des rues de Charonne et Faidherbe. Au milieu de la nuit du drame, le bilan était de dix-neuf personnes décédées et quatorze blessés en urgence absolue.

     

    Stade de France

    Deux ou trois explosions ayant eu lieu devant les portes J, D et H, ont retenti presque simultanément près du stade. Elles ont été entendues par les joueurs et lors de la retransmission télévisée en direct.

     

    Les terroristes ont frappé une brasserie et un établissement de restauration rapide19.

     

    Quatre personnes sont décédées, dont trois terroristes13. François Hollande, qui était sur place, a été exfiltré avant la fin du match.

     

    Le match amical France-Allemagne (2-0) n’a pas été interrompu, afin d'éviter la panique. Les spectateurs et les journalistes présents dans l'enceinte du stade ont été maintenus dans l'ignorance des faits jusqu'à la fin du match.

     

    Boulevard Voltaire

    C

    Plusieurs coups de feu ont été entendus au boulevard Voltaire. Le terroriste se fait exploser, sans faire d'autre victime que lui-même.

     

    Rue de la Fontaine-au-Roi

    Un homme à scooter a fait feu sur la terrasse du bar-brasserie Le Phare du Canal au croisement de la rue du Faubourg-du-Temple et rue de la Fontaine-au-Roi. Au milieu de la nuit du drame, cinq personnes étaient décédées et huit blessés en urgence absolue.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :