• main dans la main

    "l amitié ce sont deux âmes qui se prennent pas la main sur le chemin de  la vie"

     

     

     

    • “Prends ma main. Ne la lâche pas.
    • J'écouterai ce que tu veux me dire.
    • Si tu préfères te taire, j'entendrai ton silence.
    • Si tu ris, je rirai avec toi, mais jamais de toi...
    • Si tu es triste, j'essayerai de te consoler.
    • Je ferai pour toi des bouquets de soleil.
    • J'allumerai des feux de joie là où chacun ne voyait plus que des cendres.
    • Si je n'ai qu'une rose, je te la donnerai.
    • Si je n'ai qu'un chardon, je le garderai pour moi.
    • Je te donnerai ce qui te plaît, ce qui te rassure le plus si je le possède.
    • Si je ne le possède pas, j'essayerai de l'acquérir.

     

    • Donne-moi la main. Nous irons où tu voudras.
    • Je te ferai entendre la musique que j'aime.
    • Si tu ne l'aimes pas, j'écouterai la tienne... J'essaierai de l'aimer !
      Je t'apprendrai ce que je sais. C'est peu.
    • Tu m'apprendras ce que tu sais. C'est beaucoup.
    • Ne dis pas que tu ne sais rien : cela n'existe pas, quelqu'un qui ne sait rien...
    • ou alors, si cela existe, tant mieux car ce serait quelqu'un comme un jardin sauvage,
    • un jardin à naître où l'on peut rêver mille jardins... comme... comme un enfant à venir, un enfant espéré :
    • ce serait la vie devant soi, ronde, inattaquée, comme une boule de Noël.

     

    • Prends ma main.
    • Cinq doigts refermés autour des nôtres, c'est le plus beau cadeau du monde.
    • Cela nous préserve de la peur, de l'abandon, du doute.
    • Une main offerte, c'est un monde nouveau.
      Tu es toi. Je suis ce que je suis.
    • Je ne troublerai pas ta musique intérieure.
    • Je ne me blesserai pas de tes silences.
    • Tu respecteras les miens.
    • Je ne t'assassinerai pas de “pourquoi ?”.
    • Tu ne diras pas que je fais des fausses notes si je ne pense pas comme toi...

     

    • Donne-moi la main. Nous irons avec la vie, comme le sable, le temps et l'eau : entre source et delta. Différents et si proches à la fois...”

     

    Simone Conduché, Les chemins de tendresse

    http://bonheurdelire.over-blog.com/article-beau-texte-sur-la-tendresse-a-lire-103017286.html


  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 18:09

    Quel beau texte ! Tout est tellement vrai.

    Bises et bonne soirée.

    Josiane

    2
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 19:02

    Merveilleux ce texte 

    gros bisous amitié Mado

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :