• Musique ...

     

     

    Puisqu'il n'est point de mots qui puissent contenir, 

    Ce soir, mon âme triste en vouloir de se taire, 

    Qu'un archet pur s'élève et chante, solitaire, 

    Pour mon rêve jaloux de ne se définir.

    Musique ...

    Ô coupe de cristal pleine de souvenir ; 

    Musique, c'est ton eau seule qui désaltère ; 

    Et l'âme va d'instinct se fondre en ton mystère, 

    Comme la lèvre vient à la lèvre s'unir.

    Musique ...

    Sanglot d'or !... Oh ! voici le divin sortilège ! 

    Un vent d'aile a couru sur la chair qui s'allège ; 

    Des mains d'anges sur nous promènent leur douceur.

     

    Musique ...

     

    Harmonie, et c'est toi, la Vierge secourable, 

    Qui, comme un pauvre enfant, berces contre ton cœur 

    Notre cœur infini, notre cœur misérable.

     

     

    Musique ...

    Albert Samain.

    http://www.poesie-francaise.fr/albert-samain/poeme-musique.php


    5 commentaires
  • On ne devrait jamais sortir sans lui

    Il est sans doute notre meilleur ami

    Celui qui fait vivre de beaux moments

    Il lui faudrait toujours être présent

     

    On ne rencontrerait jamais d’arguments

    Plus aimable seraient aussi les gens

    Un cadeau idéal que l’on puisse offrir

    Qui plait, et qui peut aussi séduire

     

    Il est une caresse pour les plus petits

    Un si beau cadeau à la fin d’une vie

    Quand on l’oublie, nos jours sont gris

    Comme s’il faisait un jour de pluie

     

    On n’achète pas ce cadeau, il est gratuit

    Comme on ne se fait pas d’amis sans lui

    On devrait le porter en toute saison

    Ne jamais le laisser seul à la maison

     

    Le sortir au soleil, ou dans le vent

    Il devrait nous accompagner tout l’temps

    Chez-nous, ou quand on doit sortir,

    Il faudrait toujours amener…… notre sourire

    Texte Claude Marcel Breault

     

     


    2 commentaires
  • La tendresse - Jacques Salomé

     

    « Si tu ne sais que faire de tes mains

    Transforme-les en tendresse. »

     

    « La tendresse,

    C’est une parole ou un silence

    Devenu une offrande. »

     

    « La tendresse

    C’est mon regard émerveillé

    Sur ce que tu me donnes,

    C’est ton regard ébloui

    Sur ce que je reçois. »

     

    « Ta tendresse,

    Une île émerveillée

    Sertie dans l’océan de mes regards. »

     

    « Permets à mon sourire

    De te dire ma tendresse,

    Permets à ma main

    De t’apporter du doux,

    Permets à mon regard

    De te dire ton importance. »

     

    « La tendresse,

    C’est aussi savoir

    Ne pas envahir l’autre de son amour

    Quand il ne peut le recevoir. »

     

    « La tendresse

    C’est parfois se taire pour être entendu. »

    « La tendresse

     

    Ne comble jamais un vide,

    Elle rejoint le germe d’un plein

    Et s’agrandit ainsi pour nourrir

    L’instant d’une rencontre. »

     

    « La tendresse,

    C’est la sève palpitante de la relation. »

     

    (Jacques Salomé – Bonjour Tendresse)

     

    « La tendresse,  C’est la sève palpitante de la relation. »...


    2 commentaires
  •  

     

    Envie de me fondre dans tes bras

    Comme un carré de chocolat

    Qui dans la bouche doucement

    Donne un goût d' "ENCORE" attrayant

    Hummm, émois de l'amour caressant

    Doux câlins, exquise conscience

    Ensorcelle-moi de mots sucrés

    Tendres et moelleux à souhait

    Mes papilles s'affolent, c'est si bon

    Mon corps tremble d'émotions

    Faire durer le plaisir

    Tumulte enjôleur du désir

    Fermer les yeux, se délecter

    De sensations tant sublimées

     

    Vais-je en reprendre???

    Oh! oui, je suis gourmande!!!

     

    Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

    MélieCendres

    Grimoirienhttp://www.forum-poetique.net/t9419-la-femme-chocolat-petit-delire

     

     


    2 commentaires
  •  

    "Amour de fin,  
    Amour de rien,  
    Amour de chagrin.  
    Où est la place de l'Amour,  
    Dans ce monde sans pitié,  
    Où il ne suffit pas de faire la cour  
    Pour être aimé ?  
    L'amour n'est pas facile,  
    L'amour ne tient qu'à un fil,  
    Ce fil ne peut être solidifié  
    Dans ce monde sans pitié  
    Où le courage ne suffit pas 
    Quand on fait le premier pas. "

     

    LA SAINT VALENTIN

     

     

    L'amour a son instinct,
    il sait trouver le chemin du cœur
    comme le plus faible insecte marche à sa fleur avec une irrésistible volonté.
     

    Honoré de Balzac  


    2 commentaires
  • le raisin

     

     

     

    Un grain, et puis un autre, et puis un autre encore,

    Des pourpres, des dorés, petites boules d’or

    Si lisses sous la langue et croquant sous les dents

    Avec ce jus qui gicle et ces pépins craquants !

     

    le raisin

    Un grain, et puis un autre, et puis cinq, et puis dix,

    Douces petites sphères rebondies et qui crissent,

    Sucrées comme du miel, enserrées dans des vrilles

    Enroulées en ressorts costauds qui se tortillent.

     

    le raisin

    Un grain, et puis un autre, et puis dix et puis vingt,

    Emplis jusqu’à ras bord d’hydromel et de vin,

    Serrés l’un contre l’autre comme des petits frères

    Attendant des vendanges inondées de lumière.

     

    le raisin

    Un grain , et puis un autre, et puis cent, et puis mille …

    Puis une énorme grappe rampant jusqu’à la ville

    - Des millions de grains qui vont rouli-roulant -

    Et la Terre envahie par un raisin géant.

     

    http://poemes-provence.fr/le-raisin/

     

    le raisin


    1 commentaire
  • La tendresse

     

    La tendresse est une effusion du coeur semblable à une gerbe de bonheur.

     

    Si l'on aime vraiment quelqu'un on doit lui permettre d'être libre.

     

    La tendresse est la volupté du bonheur.

     

    Etre heureux, c'est savoir partager.

     

    Aimer ne peut être que joie et bonheur, sinon ce n'est pas de l'amour.

     

    tubes et texte trouvés chez 

    http://liledekahlan.eklablog.com/


    3 commentaires
  • Nuits fraîches, brumes matinales, colchiques, noisettes, cèpes,

    les signes précurseurs ne trompent pas, l’automne arrive…

    Bientôt la forêt s’illumine de taches colorées.

    Du hêtre centenaire à la fragile ancolie, toute la flore se prépare au repos hivernal ;

    l’automne est là !

     

     

    Rouge, les feuilles de l'érable. 

    Orange les champignons des bois. 

    Jaune le soleil qui se voile. 

    Marron, comme le tronc. 

    Belles sont les couleurs de l'automne !

     

     

    L’automne

     

    On voit tout le temps, en automne,

    Quelque chose qui vous étonne,

    C’est une branche, tout à coup,

    Qui s’effeuille dans votre cou.

     

    C’est un petit arbre tout rouge,

    Un, d’une autre couleur encor,

    Et puis, partout, ces feuilles d’or

    Qui tombent sans que rien ne bouge.

     

    Nous aimons bien cette saison,

    Mais la nuit si tôt va descendre !

    Retournons vite à la maison

    Rôtir nos marrons dans la cendre.

     

    Lucie DELARUE-MARDRUS (1874-1945)

     


    1 commentaire
  • bienvenu monsieur l automne ....

     

     

    Chant d'automne

     

    I

     

    Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ; 

    Adieu, vive clarté de nos étés trop courts ! 

    J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres 

    Le bois retentissant sur le pavé des cours.

     

    Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,

    Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,

    Et, comme le soleil dans son enfer polaire,

    Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.

     

    J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe ;

    L'échafaud qu'on bâtit n'a pas d'écho plus sourd.

    Mon esprit est pareil à la tour qui succombe

    Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

     

    Il me semble, bercé par ce choc monotone,

    Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.

    Pour qui ? - C'était hier l'été ; voici l'automne !

    Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

     

    II

     

    J'aime de vos longs yeux la lumière verdâtre, 

    Douce beauté, mais tout aujourd'hui m'est amer, 

    Et rien, ni votre amour, ni le boudoir, ni l'âtre, 

    Ne me vaut le soleil rayonnant sur la mer.

     

    Et pourtant aimez-moi, tendre coeur ! soyez mère,

    Même pour un ingrat, même pour un méchant ;

    Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère

    D'un glorieux automne ou d'un soleil couchant.

     

    Courte tâche ! La tombe attend ; elle est avide !

    Ah ! laissez-moi, mon front posé sur vos genoux,

    Goûter, en regrettant l'été blanc et torride,

    De l'arrière-saison le rayon jaune et doux !

     

    Charles BAUDELAIRE   (1821-1867)

     

     

     


    3 commentaires
  • Amour, divin rôdeur.

     

     

    Amour, divin rôdeur, glissant entre les âmes, 

    Sans te voir de mes yeux, je reconnais tes flammes. 

    Inquiets des lueurs qui brûlent dans les airs, 

    Tous les regards errants sont pleins de tes éclairs...

     

    C'est lui ! Sauve qui peut ! Voici venir les larmes !... 

    Ce n'est pas tout d'aimer, l'amour porte des armes. 

    C'est le roi, c'est le maître, et, pour le désarmer, 

    Il faut plaire à l'Amour : ce n'est pas tout d'aimer !

     

    Marceline Desbordes-Valmore.


    2 commentaires
  •  

     

    Je suis enceinte de prés verts…

    Je porte en moi des pâturages…

    Que mon humeur soit drôle ou sage,

    je suis enceinte de prés verts…

    Belle est l’image !

    Doux le langage…

    “Je porte en moi des pâturages…”

    Et tout à la fois, mais qu’y faire ?

    je suis enceinte de déserts.

    Et de mirages.

    Et de chimères

    De grands orages.

    De regrets à tort à travers.

    De rires à ne savoir qu’en faire.

    Et mes grossesses cohabitent.

    En tout mon être. Sans limite.

     

    Esther Granek, Je cours après mon ombre, 1981

    Poème classé dans Authenticité, Esther Granek, La femme, Nature.

    http://www.poetica.fr/poeme-2069/esther-granek-enceinte/


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique